fbpx
Lovethics | 4 avantages à devenir minimaliste
Client : Lovethics (blogue aujourd’hui fermé)
Mandat : décrire mes motivations à devenir minimaliste

 

4 avantages à devenir minimaliste

Voici deux ans que j’ai adopté un mode de vie minimaliste, pour une vie plus simple. Cela touche toutes les sphères de ma vie : habillement, décoration, mobilier, équipements, etc. Mais pourquoi donc adopter ce mode de vie, dans une société de l’abondance ? 

Le déclic fut le temps passé à ranger l’appartement, maintenant que nous étions une famille de 4. Il fallait trouver une solution pour ranger moins. Cela a coïncidé avec mon intérêt pour Béa Johnson, auteure de Zero Waste Home, et vulgarisatrice du mouvement 0 déchet. Sa découverte a également approfondi ma réflexion sur l’impact de mes achats sur l’environnement. J’ai donc entrepris de désencombrer mon appartement et de revoir mes comportements de consommatrice.

Après deux ans, voici donc les avantages que je tire de mon mode de vie minimaliste au quotidien :

1- Être minimaliste permet de gagner du temps

…pour faire des choses plus épanouissantes que d’acheter.

Dans une société où l’on manque toujours de temps, le minimalisme peut s’avérer être un mode de vie adéquat pour se libérer de certaines tâches, de mon point de vue, sans intérêt.
Avoir moins de choses, c’est avoir moins de chose à ranger, tout simplement ! Plus on a d’objets, plus il est facile de s’éparpiller. Les tâches ménagères n’étant pas ma tasse de thé, je préfère les abréger.
Avoir moins de choses, c’est aussi avoir moins de choses à acheter ou à remplacer ! Combien de temps gaspillons-nous dans les centres d’achats ou en ligne pour racheter des objets obsolètes ou en acheter de nouveaux ? Le fait d’acheter étant moins à l’agenda, on a mathématiquement plus de temps libre.

2- On diminue son empreinte écologique en possédant moins

…et on prend du recul face à notre société de consommation.

Acheter moins de choses, c’est déjà consommer moins de matière, mais c’est aussi jeter moins. La société d’aujourd’hui valorise les produits de moindre qualité à bas prix, avec de courtes durées de vie. En grossissant le trait : j’achète des biens de mauvaise qualité, cela s’use vite, je jette, et je rachète pour remplacer. Pour sortir de ce cercle vicieux, on privilégie les objets de qualité, utiles et durables.
Bref, on devient un consommacteur plutôt qu’un consommateur.

3- Garder son argent pour des expériences enrichissantes

…et non pour des biens qui ne durent pas, et qui ne m’offrent qu’une satisfaction immédiate.

Devenir minimaliste, c’est repenser l’acte d’acheter. Ai-je vraiment besoin de ce que je souhaite acheter ? N’ai-je pas déjà quelque chose qui peut remplir la même fonction ? À terme, acheter moins, mais des biens durables de meilleure qualité, fait économiser de l’argent. La rigueur me manque pour vous sortir des chiffres exacts sur mes finances personnelles, mais mon épargne a progressé depuis que j’ai adopté ce mode de vie. Pour certains, le minimalisme permet de sortir de l’endettement, comme Vicky Payeur, blogueuse de Vivre avec moins, dont le témoignage est appuyé (lui !) de chiffres exacts. Cet argent économisé permet de s’offrir des expériences comme des voyages ou autres sorties, créatrices de souvenirs. Et cela, ça n’a pas de prix.

4- Moins d’objets pour libérer son esprit

… et ne pas s’encombrer de pensées négatives.

Pour ma part, l’accumulation d’objets m’encombre l’esprit. Saviez-vous que le désencombrement à de fortes vertus apaisantes ? Pour l’avoir testé, c’est comme une libération, on se sent plus léger après. Un bon moyen d’accéder à la zénitude tant recherchée !

 

Et vous, êtes-vous tentés par l’expérience minimaliste ? Commencez par votre garde-robe en suivant les conseils de Céline dans « Dressing minimaliste – LE TRI (épisode #1) » et « Dressing minimaliste – LE BILAN (épisode #2) ».

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *