fbpx
24heures Montréal | Améliorer les services éducatifs à la petite enfance
Client : 24heures Montréal
Lien vers l’article original

 

Des pistes pour améliorer les services éducatifs à la petite enfance

Près de 57 % des petits Québécois fréquentent un service éducatif à la petite enfance (CPE, garderie privée ou milieu familial) régi par le ministère de la Famille. Selon l’Observatoire des tout-petits, ces établissements contribuent fortement au développement global de l’enfant… à condition de rendre un service éducatif de qualité.

Dans son dernier rapport sur la question, l’Observatoire constate toutefois qu’une partie non négligeable des enfants de 0-5 ans fréquentent un établissement qui n’est pas à la hauteur. Que faire pour améliorer la situation ?
« Les éducatrices sont les piliers de la qualité » selon Zahia Laribi, directrice de la garderie Le Meilleur de la petite enfance, à Montréal. « Elles doivent être qualifiées pour appliquer correctement le programme éducatif, comprendre et répondre adéquatement aux besoins des enfants. Pour les recruter, et surtout les garder, nous tenons à leur offrir de bonnes conditions, un salaire compétitif et un réel travail d’équipe avec la direction. Nous sommes une grande famille ».

L’effort doit également porter sur la structure de l’établissement. « Depuis notre ouverture il y a 8 ans, nous avons beaucoup investi dans l’aménagement de notre cour et l’agencement des salles, poursuit Mme Laribi. Notre éventail de jeux, de livres et de matériels éducatifs s’est développé, notamment grâce à la générosité des parents ».

Ces derniers occupent d’ailleurs un rôle important dans l’amélioration continue : « Nous sommes en contact avec eux quotidiennement, et consultons régulièrement leur comité ». La communication demeure donc une clé de la réussite.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *