Contact : clotilde.morinp@gmail.com
Nouveaux arrivants : adapter son CV pour le Canada

Quelles sont les caractéristiques qui distinguent le CV à la canadienne ? Voici quelques particularités à considérer, si vous venez d’arriver au pays.

Du pragmatisme et une adaptation à l’offre d’emploi

Les recruteurs canadiens s’attendent à retrouver précisément les requis de l’offre d’emploi dans votre CV. Faites le tri dans vos informations professionnelles pour y inscrire uniquement celles qui correspondent au poste. Marion Robert, arrivée au Québec en octobre 2018, a dû changer sa perspective « En France, on met tout sur la table, souvent plus que l’offre ne le demande. Ici, il faut coller aux besoins de l’annonce en adaptant son CV pour chaque candidature. Trop s’éparpiller peut même être pénalisant ».

Un profil digne d’un argumentaire de vente

« J’ai découvert ici ce paragraphe où l’on résume son savoir, son savoir-être et son savoir-faire », poursuit Mme Robert. Placées au début de votre CV, ces quelques lignes détermineront si le recruteur continuera ou non la lecture de votre parcours. Soyez concis et percutant en synthétisant votre expérience, votre objectif de carrière et vos compétences phares… toujours en fonction des requis du poste.

Des réalisations chiffrées et des tâches concrètes

Au Canada, l’expérience est souvent plus importante que vos diplômes. Et les recruteurs veulent des preuves ! « Pour chaque poste occupé, il faut décrire un projet mené à bien, étayé de données chiffrées », confirme Mme Robert. Par la suite, privilégiez les verbes d’action pour lister précisément vos tâches en y plaçant les mots-clés de l’annonce. Surtout, ne négligez aucune de vos expériences pertinentes, comme le bénévolat par exemple.

En français ou en anglais… du Canada !

Adaptez le lexique au français ou à l’anglais d’ici. Si possible, faites relire votre CV par une personne qui en connaît les subtilités : « Je l’ai fait vérifier lors d’un atelier pour nouveaux arrivants, raconte Mme Robert. On m’a dit de faire attention à certains termes, notamment aux intitulés de postes, qui ont des sens différents au Québec et en France. Cela demande un peu de recherche. » Pensez également à « traduire » votre diplôme en indiquant son équivalent canadien, ou mentionnez clairement l’équivalence officielle, si vous l’avez obtenue.

Enfin, contentez-vous d’indiquer dans votre en-tête vos nom, prénom, adresse, téléphone et courriel. Toute autre information est considérée comme discriminatoire. Sachez aussi que le CV canadien oscille entre 2 à 3 pages maximum, et se présente au format Lettre US.

 

Article initialement paru en janvier 2019 sur jobs.ca

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *